team

Un an dans le quotidien des blogueurs

La vie de blogueur est souvent dépeinte comme une vie de rêve, faite de cadeaux, de voyages, d’invitations, et les blogueurs comme des personnes qui se la coulent douce derrière leur écran. Mais, qu’ils soient blogueurs à plein-temps ou à temps partiel, un blog demande un réel travail et les dessous du métier sont parfois moins roses.

 

Pourquoi cette enquête ?

Si beaucoup a été dit sur les avantages d’être blogueur, peu a réellement été écrit sur les galères qu’ils rencontrent au quotidien, et c’est la raison pour laquelle nous avons souhaité lever le voile sur ce qu’il se passe derrière l’écran, et quels sont les problèmes auxquels ils doivent faire face.

D’Août 2015 à Août 2016, nous avons mené de longs entretiens individuels et qualitatifs, en face à face, avec plus d’une centaine de blogueurs. Nous avons interrogé une grande variété de blogueurs afin d’avoir une idée globale de leur quotidien : professionnels ou non, jeunes et moins jeunes, ayant des intérêts et des passions très différentes. Et voici leurs réponses.

 

Qui sont les blogueurs ? 

Nous avons rencontré et interrogé des blogueurs très différents, blogueurs à plein temps ou non, afin d'avoir une vision globale. 

Nous avons interrogé blogueuses et blogueurs mais les premières sont les plus représentées : 67% des réponses nous ont été données par des blogueuses, contre 33% de blogueurs. 

Nous avons également contacté des blogueurs spécialisés dans des thématiques très différentes, que nous avons rangé en 10 catégories par soucis de clarté : B2B, Créatif, Cuisine, Famille, Lifestyle, Loisirs, Savoir, Sport, Voyage, Web. Les blogueurs lifestyle sont ceux les plus réprésentés : 26,4% des réponses nous viennent d'eux, viennent ensuite les blogueurs loisirs et web. 

 

Les blogueurs reçoivent trop de mails à côté de la plaque.

Les partenariats avec les marques sont au cœur des problématiques des blogueurs. Ceux-ci sont quotidiennement en relation avec des marques, et 15% d’entre eux affirment que la recherche des partenariats est leur priorité quotidienne.

S’ils sont très nombreux à aimer travailler avec les marques, ils se sentent parfois débordés. Les marques ont encore parfois du mal à cibler des propriétaires de blogs pertinents vis-à-vis de leur secteur d’activité et envoient des mails la plupart du temps non personnalisés. Les blogueurs interrogés sont 18% à déclarer que le tri et la réponse aux mails non pertinents font partie de leurs tâches les plus rébarbatives, soit la seconde après l’omniprésence sur les réseaux sociaux.

Les prises de contact maladroites de la part des marques, risquant de se perdre dans la masse des mails reçus, participent à leur forger une mauvaise réputation au sein de la communauté de la blogosphère.

 

La pression d’un rythme de publication continu

Le secret de la réussite d’un blogueur tient dans sa communauté de lecteurs, et cela passe par la publication régulière d’articles mais aussi un dialogue continu.

Sans surprise, la priorité numéro 1 des blogueurs, et de loin (41% des réponses), est la production de nouveaux contenus. Cependant, les blogueurs ne recherchent pas n’importe quel contenu : ils insistent sur l’importance d’articles de qualité, ayant une réelle valeur ajoutée pour leurs lecteurs. Cette attention particulière à leurs contenus est ce qui rend les blogueurs uniques. Et qui dit contenu, dit inspiration : de très nombreux blogueurs sont confrontés au problème de la veille : la recherche d’inspiration est leur cinquième priorité quotidienne.

Le dialogue avec leur communauté est la seconde priorité quotidienne (20% des interrogés) : ils essaient de répondre le plus rapidement possible à leurs lecteurs et abonnés et insistent sur l’importance de garder un contact régulier. Si les blogueurs apprécient les retours et le dialogue avec leur communauté, ils ont du mal à répondre aussi rapidement qu’ils le souhaiteraient. L’entretien du blog prend notamment du temps et le contact avec la communauté en pâtit. De plus, l’entretien de leurs différentes plateformes (blogs, réseaux sociaux, mails, etc.) est particulièrement chronophage.

 

Le blogueur est son propre Community Manager

Un rythme de publication quotidien permet au blogueur de garder le contact avec ses lecteurs et d’agrandir sa communauté. Mais ce contact s’effectue également par la prise de parole et de position sur les réseaux sociaux. Un blogueur a besoin d’être relayé, et c’est la raison pour laquelle une de ses priorités est d’assurer une présence quasi permanente sur les réseaux sociaux.

Les blogueurs sont quotidiennement à l'écoute de ce qu'il se passe sur leurs réseaux (et l'expression "être à l'écoute" nous a d'ailleurs été soufflée par un blogueur !), ce qui veut dire surveiller les partages, interactions, ce qu'il se dit, les tendances qui se dégagent, etc. Ils deviennent alors community manager. Lors de notre enquête sur 12 mois, 23% des blogueurs affirment que leur omniprésence sur les réseaux sociaux est la tâche la plus répétitive pour eux. 13% des blogueurs interrogés considèrent que cette omniprésence sur les réseaux est la tâche la plus ennuyante de la gestion de blog au quotidien.

S’ils souhaitent garder le contact avec leur communauté, le temps semble pour l’instant leur manquer, et l’éparpillement des outils les empêche d’être pleinement efficace.

 

Le blogueur doit devenir développeur …

Un blog est un animal vivant, qui doit être actualisé en fonction des différentes mises à jour des plateformes et doit être constamment optimisé techniquement et sémantiquement. Les blogueurs n’ont pas tous des compétences techniques au moment de lancer leur blog, et s’ils peuvent compter sur des amis, des forums, des conseils d’autres blogueurs, ils doivent apprendre à gérer les problèmes techniques rencontrés sur leur propre espace. Et pour cela, pas d’autre solution que de mettre les mains dans le cambouis et apprendre sur le tas au fur et à mesure de l’avancée du blog, leur demandant du temps, de la patience, et de la persévérance.

Aussi, tout porte à croire que les blogueurs ont encore besoin de se familiariser avec les rudiments du développement web pour pouvoir faire face aux impondérables fonctionnels de leurs blogs. Un blog n’étant pas accessible pendant plusieurs jours peut engendrer la désertion des lecteurs.

 

… Et graphiste

Un blog peut se démarquer par sa charte graphique et le visuel. Celle-ci permet de délivrer un aperçu de la personnalité et de l’univers du blogueur, ainsi que d’attirer l’attention de certains lecteurs. Sauf que, si le blogueur n’est pas toujours développeur au moment de lancer son blog, il n’est généralement pas graphiste non plus. L’arsenal de compétences qu’un blogueur doit pouvoir maîtriser afin d’augmenter la popularité de sa plateforme est donc très vaste.

 

 

Cette année dans la vie des blogueurs nous a permis de mieux comprendre les problématiques auxquelles ils sont confrontés tous les jours et de mettre en lumière ce qu’il se passe réellement derrière l’écran. Ils doivent faire face tant à des problèmes internes (difficultés techniques, apprentissage de nouvelles connaissances pour développer leurs blogs, etc.) qu’externes (vagues d’emails pas toujours pertinents, mauvaise perception de la part des marques, etc.). Cette enquête et entretiens individuels nous ont permis de nous rappeler qu’être blogueur c’est souvent être Shiva et ses huit bras pour pouvoir manager toutes ces difficultés quotidiennes, tout en améliorant leur blog, interagissant avec leur communauté, et cherchant à découvrir de nouvelles idées et nouveautés. Un travail quotidien et permanent, qui demande une véritable implication et passion. Un travail quotidien dont les marques doivent prendre conscience afin de créer de véritables liens de confiance.