team

Pourquoi maîtriser la part de trafic SEO de son site ?

   

Quelle part idéale de trafic SEO pour votre site ?

On ne reviendra pas sur la nécessité pour un site d'avoir un trafic SEO conséquent. Mais jusqu'où peut-on profiter de cette source naturelle de visiteurs ? Plusieurs éléments/constats nous font dire qu'il est même dangereux pour vos performances de ne trop dépendre d'un seul canal. Quelques raisons pour diversifier autant que possible ses sources de trafic.

Les avantages du SEO

Il existe aujourd'hui des bienfaits évident d'investir dans une stratégie de référencement naturel pour son site:

  • C'est tout d'abord un medium "gratuit" pour augmenter sa visibilité.
  • Travailler son référencement naturel permet de voir à plus long terme et donc de rendre l'acquisition de trafic plus pérenne.
  • Pouvoir faire découvrir votre site aux internautes qui ne sont pas familiers de votre marque.

 

Pas plus de 50% de trafic

Il est pourtant aujourd'hui déconseillé de miser tous ses jetons sur le SEO. On dit désormais que cela ne doit pas constituer "plus de 50%" de votre trafic global. Et ce afin d'éviter de ne dépendre exclusivement que du référencement naturel pour rester visible.

Aussi, un site obtenant plus de 80% de son trafic grâce à ce même canal se voit tributaire des différentes évolutions des moteurs de recherche.

Cette configuration de la distribution de trafic peut également signifier que ce même site n'est pas performant sur les autres canaux essentiels pour l'acquisition de visiteurs qualifiés.

De même, un trafic direct peu développé peut refléter une notoriété de marque incertaine ou peu ancrée dans les habitudes des internautes. Peu de trafic référent peut également indiquer un manque d'intérêt de la part d'autres acteurs du web ou une mauvaise présence sur d'autres plateformes.

La trop forte dépendance aux services Google

Il est essentiel de ne pas simplement résumer l'acquisition de trafic au SEO. Avec le monopole actuel de la firme de Mountain View sur les habitudes de recherche des internautes, le moteur de recherche pèse lourd et dicte donc les règles du jeu. Si bien qu'à chaque changement majeur de l'algorithme, les webmasters sont obligés de s'adapter pour conserver leur audience. Ce rapport de soumission permanent à Google peut du jour au lendemain décider de la vie ou de la mort d'une catégorie de sites web, ou tout simplement ruiner tous les efforts d'optimisation mis en place pour s'attirer les faveurs du moteur.

Vers la fin du SEO ?

Avec la multiplication des box Google dans ses résultats de recherche (knowledge graph, carousel, actualités, answer box...), il est de moins en moins évident de trouver sa place dans les premiers résultats naturels, voire de conserver ses taux de clics.

L'augmentation du nombre de résultats Adwords n'est pas non plus pour arranger la situation. Si tout portait déjà à croire que Google souhaite vendre la peau du SEO avant de l'avoir tuée, on peut imaginer que dans un futur "proche" on fasse le deuil des opportunités que représente le référencement naturel.

Pourquoi diversifier ses sources de trafic ?

Au-delà de la simple acquisition de visiteurs, c'est au travers du prisme de l'acquisition clients qu'il faut également considérer les différentes sources de trafic. A mesure qu'il existe plusieurs profils de sites, il n'y a pas de règle absolue concernant la part de trafic idéale à maintenir pour chaque levier. Vos leads et prospects sont peut-être plus engagés que vous ne le croyez sur des leviers alors inexploités.

Aussi, diversifier ses sources de trafic permet dans de nombreux cas de capter un plus grand nombre de visiteurs qualifiés et donc d'augmenter ses conversions.

 

Le pouvoir du multi-leviers

Enfin, en tant que marque, un site doit pouvoir générer des visites depuis un maximum de canaux, ne serait-ce que pour assurer :

  • Une meilleure visibilité
  • Une image de marque forte
  • La synergie entre leviers d'acquisition
  • La viralité cross-canaux

Le SEO reste un levier indispensable à travailler et nos consultants peuvent vous aider dans cette démarche !

cta-audit-seo-gratuit

Jonathan Seu

Derniers Articles

Le keyword difficulty est-il encore utile ?
Présidentielles digitales 2017 : quel candidat a la meilleure stratégie ?
Pourquoi maîtriser la part de trafic SEO de son site ?
La balise Meta description reste toujours utile pour le SEO
Changement d'assurance : les causes les plus fréquentes aujourd'hui
Nouveau call-to-action

Nos derniers articles

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

En Savoir Plus