Après notre premier article consacré à la définition de l’ASO (App Store Optimization), nous faisons un focus sur les éléments à prendre en compte sur Google Play. Ce premier article ASO sur Google Play est consacré aux critères de la fiche de soumission d’une application sur Google Play. En effet, une bonne fiche de soumission est la première étape d’une application optimisée.

La fiche de soumission : le point clé d’une bonne application mobile

Les éléments internes de l’application sont composés des critères suivants :

  • Le poids de l’application
  • L’interface et l’ergonomie
  • La description de l’application
  • Le choix de la catégorie
  • Les éléments graphiques
  • Les mises à jour de l’application et les bugs/plantages de l’application

Ce sont les éléments que nous pouvons directement modifier via l’interface Google Play Developer (https://play.google.com/apps/publish/). L’optimisation de l’application se fait principalement par le biais de la fiche de soumission.

1.      Les éléments techniques de l’application

Les éléments techniques de l’application font partie des critères primordiaux à prendre en compte bien avant la soumission de votre fiche. Les mobinautes vous jugeront sur les fonctionnalités de votre application.

Les éléments à prendre en compte sont les suivants :

  • le poids de l’application
  • l’interface et l’ergonomie

a.       Le poids de l’application

Le poids de l’application est un élément primordial pour les utilisateurs. Les mobinautes n’aiment pas les applications trop lourdes. Pour deux raisons :

  • la place prise par l’application dans l’espace de stockage du mobile
  • la lenteur de téléchargement de l’appli depuis la boutique.

Nous vous conseillons de comparer le poids de votre application avec celui des applications de vos concurrents. L’espace mémoire nécessaire à l’installation des applications figure sur la fiche de téléchargement Google Play des mobiles. Ce benchmark de vos concurrents vous donnera une idée des améliorations éventuelles à apporter à votre application mobile.

Pour information, la taille maximale autorisée pour une application Google Play est la suivante :

  • Android 2.3 ou version ultérieure : Jusqu’à 100 mo
  • Android 2.2 ou version antérieure : Jusqu’à 50 mo

Google a d’ailleurs annoncé plusieurs initiatives ayant pour but de réduire la taille des applications dont la mise en place d’un algorithme dédié et un nouveau format Android App Bundle.

b.       L’interface et l’ergonomie

L’élément clé d’une application reste son ergonomie. Une bonne interface doit être simple. Le mobinaute doit très vite comprendre comment fonctionne l’application et comment l’utiliser.

Tout n’est pas possible sur mobile, à cause de la taille réduite des écrans. Oublier cela peut conduire à développer une application riche en fonctionnalités mais complexe à utiliser. Une application qui ne satisfait pas immédiatement sera très vite supprimée.

Il faut être à l’écoute des attentes des utilisateurs au risque de se couper d’une grande partie de ses utilisateurs. Snapchat qui avait déçu perdu beaucoup d’utilisateurs depuis les dernières mises à jour, a fini par revenir sur ces dernières.

2.      Les éléments descriptifs

Les éléments descriptifs de l’application sont composés des éléments suivants :

  • Le titre
  • La description courte
  • La description longue
  • Les nouveautés apportées
  • Les langues ciblées
  • La catégorie

C’est au sein de ces éléments qu’il va falloir « séduire » les utilisateurs en décrivant ce que l’application va leur apporter.

a.       Le titre

Google Play fixe le nombre de caractères à 50. Il est important donc d’avoir un titre original qui permet d’être le plus visible possible lors d’une recherche par le mobinaute sur Google Play.

Nous vous recommandons de suivre les conseils suivants pour le titre de votre application :

  • Ne pas utiliser trop de mots clés
  • Décrire l’activité de l’entreprise (Par exemple « Messenger » pour les applications de messagerie).

Ci-dessous les exemples à suivre pour l’utilisation des mots clés dans le titre.

aso

b.       La description courte

La description courte permet d’attirer les utilisateurs de Smartphones. Elle est limitée à 80 caractères et ne s’affiche que sur mobiles. Afin d’optimiser la description courte :

  • Elle doit être limitée à 80 caractères maximum
  • Elle doit comporter une phrase d’accroche lisible directement
  • Elle doit mettre en avant le principe fondamental de l’application
  • Elle doit comporter le mot clé principal sur lequel vous souhaitez positionner l’application

Ci-dessous les exemples de phrases d’accroche pour les applications.

description courte aso

c.       La description complète

La description complète est limitée à 4000 caractères sur Google Play. Elle a pour but d’attirer les utilisateurs de Smartphones afin de les pousser aux téléchargements. Nous vous recommandons de suivre les conseils suivants :

  • Insérer une phrase d’accroche car l’affichage est différent sur le mobile et le desktop (pas de description courte sur le desktop)
  • Insérer les mots clés stratégiques afin de se positionner dans le Google Play
  • Insérer des call-to-action
  • Décrire les fonctionnalités de l’application
  • Insérer des extraits de commentaires des utilisateurs et de la presse
  • Lister les appareils supportés (version d’Android)
  • Insérer un lien vers le site dédié (landing page de l’application)

L’application WhatsApp est un bon exemple de description optimisée.

d.       Les nouveautés apportées par la mise à jour

Lors des mises à jour des versions de l’application, il est important de renseigner les nouveautés apportées à l’application. Cela permet d’indiquer aux visiteurs que l’application est maintenue.

Bien que cette section soit facultative, nous vous recommandons de la renseigner.

e.       Les langues ciblées

L’application mobile peut-être proposée dans plusieurs pays. Il faudrait alors proposer une traduction pour chacun des pays où l’application est proposée.

Afin de proposer le meilleur rendu aux utilisateurs, il faudra faire appel à un vrai service de traduction. Nous recommandons d’éviter les services de traductions automatiques (Google traduction et Bing Translator par exemple) qui ne permettent pas toujours de saisir les subtilités d’une langue.

f.        La catégorie

Il existe différentes catégories selon le type de votre application (jeux ou autres types d’applications). Le choix de la catégorie doit se faire en faisant un benchmark des concurrents (mots clés utilisés, positionnement, note générale des avis) et en évitant de se positionner sur une catégorie trop concurrentielle. L’ensemble des différentes catégories est détaillé aux liens suivants : https://support.google.com/googleplay/android-developer/answer/113475.

À lire aussi :

SEO

Flux RSS et SEO : petit cours de rattrapage

3.      Les éléments graphiques

Les éléments graphiques de l’application font partie des principaux critères auxquels font attention les internautes. Ils sont au nombre de cinq, à savoir :

  • l’icône : elle est visible depuis la page catégorie auquel appartient votre application
  • les impressions d’écran : visible uniquement depuis la page produit
  • l’image de présentation : visible uniquement depuis la page produit sur les mobiles
  • l’image promotionnelle : visible uniquement depuis la page produit sur les mobiles ayant une version antérieure à Android 4.0
  • la vidéo de présentation : visible uniquement depuis la page produit

a.       Les impressions d’écran (cf. exemple Facebook et Carrefour Livré Chez Vous)

Les impressions d’écran ont un rôle important lors de la phase de conversion. Elles permettent de faire connaître les fonctionnalités de l’application par le biais d’un aperçu, c’est pourquoi il est important de les soigner.  Elles ne sont visibles que depuis la fiche de l’application.

Les captures d’écran doivent :

  • Expliquer les fonctions de l’application
  • Identifier les fonctions dès les deux premiers screenshots (seuls ces screenshots seront visibles dès le début)
  • Inclure une phrase expliquant la fonctionnalité mise en avant
  • Avoir un poids limité afin de réduire le temps de chargement (débit internet pas toujours optimal sur mobile).

Les exemples ci-dessous montrent les bonnes pratiques à observer pour augmenter les conversions. En effet, les applications Monster et Kindle mettent en avant les différentes fonctionnalités ainsi que des call-to-action sur leurs screenshots (ce qui permet d’augmenter les téléchargements).

monster-aso

kindle

b.       L’icône (cf. exemple Ma réduc)

L’icône est le premier élément de votre application que voit le mobinaute. Elle est visible depuis les pages catégories du Google Play et la fiche produit de l’application. Nous vous recommandons donc de soigner celle-ci pour renforcer la conversion de l’utilisateur. Elle se présente de cette manière :

aso

Lors du design de votre application, il est important de prendre en compte les éléments suivants :

  • Pertinence : L’icône doit mettre en avant la principale fonctionnalité de l’application.
  • Benchmark des concurrents : Il est important de vérifier les icônes des applications concurrentes afin d’avoir un design unique et reconnaissable par les internautes.
  • Les mots : Il ne faut pas utiliser de mots dans l’icône car ils ne seront pas visibles sur l’ensemble des tailles d’écran.

Afin de renforcer l’attractivité de l’icône, nous vous recommandons également de :

  • Faire des tests réguliers de l’icône
  • Événementialiser les icônes en périodes de fêtes ou d’occasions spéciales
  • Adapter les icônes à chaque pays

c.       L’image de présentation

L’image de présentation permet de mettre en avant des éléments de l’application et d’attirer les internautes. Elle est uniquement visible sur la fiche Google Play des smartphones et comporte un bouton Lecture en cas de vidéo promotionnelle.

presentation aso

Nous vous conseillons :

  • de centrer les informations visuelles
  • de ne pas inclure de textes à proximité des bords de l’image
  • d’utiliser des polices ayant une taille adaptée

d.       L’image promotionnelle

Cet élément n’est utilisé que pour les versions antérieures à Android 4.0. La mise en place de celui-ci n’est pas obligatoire.

e.       La vidéo promotionnelle

La vidéo est facultative mais a une vraie valeur ajoutée. L’idée est d’expliquer en quelques secondes à quoi sert l’application (vidéo tutoriel + marketing). Nous recommandons de faire une vidéo d’une durée maximale de 30 secs à 2 minutes. Les mobinautes doivent comprendre rapidement quelles sont les fonctionnalités de l’application. A noter que la vidéo ne doit pas être trop lourde afin d’éviter des temps de chargement longs.

Exemples de vidéo promotionnelle :

Une bonne fiche de soumission est le premier pas vers de bonnes « positions » sur le market Google Play. Retrouvez-nous dans un prochain article sur les critères In-App (nombre de téléchargements, les commentaires…) à optimiser pour les applications.

CTA-Livre-blanc-synergies-multi-leviers

Besoin d'aide ?

Toute l'équipe SLAP digital se tient à votre disposition pour vous accompagner dans l'optimisation du SEO de votre site Internet.

Découvrez nos prestations

Téléchargez nos livres blancs

Découvrez nos livres blancs spécialisés sur les divers thèmes du marketing digital et téléchargez les gratuitement.

Nos livres blancs

Besoin d'un coup de main ?

Vous souhaitez nous faire part de vos projets ou de vos besoins d’accompagnement ?

N’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 01 85 08 03 49 ou à remplir le formulaire. Nous vous contacterons rapidement pour en savoir plus. Venez nous challenger, nous en ferons autant !

Contactez-nous

Merci, votre message a bien été envoyé !