Écrire pour le web, ce n’est pas exactement la même chose qu’écrire pour un support papier. En effet, le temps d’attention sur le web est réduit et capter l’utilisateur, et futur prospect, demande du travail ! Découvrez les bonnes pratiques de la rédaction SEO et rédigez des contenus qui intéresseront vos utilisateurs.

Rédaction SEO vs rédaction classique : un support pas si différent

Avant d’aborder les différences qu’il peut y avoir entre le fait de rédiger pour le web et sur un autre support, commençons par voir les points communs.

En rédaction SEO, comme pour toute rédaction de contenu, la syntaxe, la grammaire et l’orthographe se doivent d’être impeccables. De plus, il est important de créer un plan en amont, afin de bien structurer ses idées, mais aussi de respecter la règle fondamentale qui est : une idée par paragraphe.

La lisibilité du contenu est aussi un élément important, que ce soit pour l’UX, ou pour une bonne compréhension du contenu. On évitera donc les répétitions inutiles ou le style d’écriture qui pourrait être très lourd. Nous reviendrons sur ce point plus spécifique à la rédaction SEO par la suite.

Enfin, pour un site internet comme pour n’importe quel autre support, il est primordial de citer les sources qui sont utilisées et mentionnées. Une règle de base, qui est un peu trop souvent oubliée.

Rédaction sur ordinateur

 

Charte éditoriale

Un autre point qui se doit d’être présent pour l’ensemble des supports, c’est d’avoir une charte éditoriale claire et établie sur laquelle s’appuyer pour créer vos contenus. Cette charte doit être votre document de référence pour la création de contenu sur votre site. Celle-ci doit définir :

  • L’objectif du site.
  • Le positionnement / style / ton.
  • Les règles rédactionnelles du CMS.
  • Les responsabilités (rédaction, validation, publication, modération).

Préparer sa rédaction web en amont

Si vous souhaitez vous lancer dans la rédaction SEO, il est important de préparer votre sujet au préalable afin de ne pas écrire « pour rien ». En effet, écrire pour le web à deux principaux objectifs : être lu et être référencé. Écrire du contenu qui ne sera ni vu ou lu serait du travail perdu, et pour cela il faut donc réfléchir en amont à ces trois points essentiels :

  • Définir un mot clé principal grâce à la recherche de mots clés.
  • Définir l’intention de recherche en faisant un benchmark des résultats Google.
  • Définir votre cible grâce aux persona.

Ce travail préalable permettra de définir exactement à qui vous souhaitez vous adresser, mais surtout de quelle manière. Vous saurez ainsi si votre contenu doit simplement donner des infos, apporter quelque chose de nouveau, décrire un produit/service, raconter un fait, ou encore exposer votre point de vue. Le tout en utilisant les bons mots clés afin d’être trouvé et donc lu.

Grands principes de rédaction SEO

Passons aux choses sérieuses. Vous avez défini en amont ce qui devait l’être, nous allons maintenant voir comment bien rédiger pour le web et avoir un contenu optimisé SEO.

La pyramide inversée

Afin de répondre aux besoins des utilisateurs qui sont souvent impatients sur le web, il est important d’avoir l’information principale en début de contenu. Ainsi l’utilisateur sera plus à même de poursuivre la lecture en ayant toutes les cartes en main dès le début du contenu. De plus, cela est bénéfique pour le SEO puisque le moteur de recherche sait, lui aussi, tout de suite de quoi va traiter le contenu.

Par exemple pour un titre, on ne dira pas :

Ce mobile dispose des dernières fonctionnalités high tech : wifi, 3G, appareil photo 5mp.

Mais plutôt :

Wifi, 3G, appareil photo 5mp : ce mobile dispose des dernières fonctionnalités high tech.

Faire simple

Pour une rédaction SEO réussite, il est recommandé de faire simple. N’essayez pas de vous lancer dans un style d’écriture trop alambiqué. Il faut toujours avoir en tête que les moteurs de recherche comprennent difficilement l’humour, ou encore les jeux de mots. Il faut donc faire simple et ne pas utiliser les tournures suivantes :

  • Abstrait / vague.
  • Passif.
  • Passé simple.
  • Métaphore.
  • Cliché.
  • Jargon trop professionnel (quand ce n’est pas la cible).

Concret et clair

Toujours dans l’objectif d’être compris au mieux, que ce soit par le lecteur, ou par les algorithmes de Google, vous vous devez de rester concis. Vos phrases ne doivent pas être trop longues, ou trop lourdes. Nous recommandons de ne pas dépasser les 20 à 25 mots par phrase.

Ci-dessous un exemple d’un même contenu écrit de façon compliqué puis de façon concrète et claire :

  • Par cette orientation, nous visons une démarche de recherche destinée à élaborer un principe, un procédé qui présente une réponse favorable à une problématique quelconque, cette dernière ne pouvant être résolue par la simple mise en application d’une solution standard.
  • [Entreprise] conçoit vos systèmes électroniques en tenant compte de vos critères de performances, de prix, de quantités, de normes (électriques, climatiques, mécaniques et environnementales…) et d’intégration mécanique (design, encombrement, fixations, câblage, connectique…).

Positiver

Toujours pour alléger votre style d’écriture et le rendre le plus facilement compréhensif, il est recommandé d’éviter les formes négatives « ni, ni », « mais », etc. Évidemment ces formes doivent parfois être utilisées, lorsqu’il n’y a pas d’autres alternatives, mais elles ne doivent pas être omniprésente dans vos articles de blog et autres contenus.

rédaction web

À lire aussi :

SEO

Flux RSS et SEO : petit cours de rattrapage

Optimiser le fond, mais aussi la forme de vos contenus

On le sait, et nous l’avons déjà beaucoup répété dans cet article, les utilisateurs ont peu de temps à accorder aux contenus qu’ils lisent sur internet. Et cela est d’autant plus vrai qu’ils passent de plus en plus de temps de navigation sur leur mobile.

Des études ont montré que sur le web les internautes ont une lecture “en diagonale”. Pour une expérience utilisateur optimale, il faut donc tout faire pour faciliter cette lecture et pour cela il est recommandé d’utiliser les mises en relief avec l’utilisation de gras, de liens hypertextes, les titres de niveaux (H2 et H3), des illustrations, des vidéos, etc. Bref tout ce qui sera bon pour ne pas avoir des blocs de contenu qui seraient indigestes.

Rédaction SEO : l’optimisation pour les moteurs de recherche

Qui dit rédaction SEO, dit forcément optimisation pour les moteurs de recherche. Au-delà d’avoir un contenu de qualité qui correspond aux attentes des utilisateurs et des algorithmes des moteurs, il existe des points d’optimisation SEO qui ne peuvent pas être oubliés, tel que les balises méta, mais aussi d’autres, moins connus.

La balise title

La balise title est un critère de référencement de première importance. Cette balise permet de prendre rapidement connaissance de la thématique principale de la page, et donc de déterminer sur quelles expressions elle semble pertinente.

Les règles à respecter pour écrire une bonne balise title :

  • Insérez le mot-clé ciblé dans la balise title de votre page.
  • Positionnez le mot-clé ciblé de préférence en début de balise.
  • Ne répétez pas le mot-clé plusieurs fois dans la balise (sur-optimisation).
  • Ne dépassez pas 60 caractères pour la balise title.

La balise meta description

Contrairement à la balise title, la balise meta description n’est pas prise en compte dans l’algorithme de Google. L’objectif de cette balise qui est visible sur les résultats des SERP est de séduire l’internaute et par conséquent d’améliorer le taux de clic (CTR).

  • Gardez une cohérence sémantique entre la balise
  • Gardez une cohérence sémantique entre la balise title et la meta description. Cette dernière est un prolongement du titre de la page : un résumé cohérent avec le contenu.
  • Pensez « utilisateurs » et n’hésitez pas à « vendre » (et pas survendre) votre page.
  • Utilisez des verbes d’actions (découvrez, profitez, …) et stimuler la confiance en quelques mots.
  • Ne répétez pas le mot-clé principal plusieurs fois dans la balise (sur-optimisation).

Si vous voulez en savoir plus sur la Meta Description, n’hésitez pas à lire nos deux articles sur le sujet : Qu’est-ce que la balise Meta Description et à quoi sert-elle ? et Comment optimiser la balise Meta Description pour améliorer son CTR.

URL

La réécriture d’URL ou URL Rewriting permet de « nettoyer » et de simplifier les URL. Cela permet de faciliter leur indexation par les moteurs de recherche et d’y inclure des éléments favorables à la stratégie SEO.

Il faut de préférence que l’URL contiennent les mots-clés ciblés pour chaque page et donc être réécrites plutôt que d’afficher des paramètres (“?,” “&,” and “=.” …). Lorsque les URL contiennent plusieurs mots, il est préférable d’utiliser les tirets (-) en tant que séparateurs.

Bien qu’il soit possible de créer des URL avec des lettres majuscules ou minuscules, nous vous recommandons de n’utiliser que des lettres minuscules.

Enfin, afin de faciliter la navigation des internautes et des robots des moteurs de recherche, les URLs doivent respecter la structure du site. Une URL ne doit pas contenir de dossiers inutiles, uniquement ceux accessibles via la navigation. Les URLs ne devront pas comporter de paramètres et reprendre basiquement la structure de l’arborescence pour les URLs.

La longueur du contenu

Pour Google, plus un contenu est long, plus il est susceptible d’apporter de l’information pertinente et est donc susceptible de mieux se positionner dans les pages de résultats. La longueur minimum pour le SEO est de 300 mots. Après 700 mots, votre texte commence à se démarquer aux yeux de Google. Nous recommandons donc, pour un contenu SEO de type article de blog, de toujours écrire au moins 750 mots.

Mots clés et contenu

Il n’existe pas de règle concernant l’utilisation du mot-clé cible notamment au niveau de la récurrence de celui-ci dans la page.

Le contenu doit être rédigé en prenant en considération sa lisibilité et sa compréhension par le lecteur. Se mettre à la place du lecteur est un des principes fondamentaux de l’écriture web : si le texte ne semble pas clair ou difficile à lire par l’auteur, il le sera encore plus pour le lecteur.

Les titres de niveau hn

Les balises de titres « Header Tags » (ou Htag / Hn) sont des balises permettant la hiérarchisation des contenus. Elles sont utilisées pour indiquer les titres, sous-titres, sous-rubriques, …

Coté SEO, ces balises sont importantes puisqu’elles permettent de valoriser la structure du contenu pour les moteurs de recherche et favorisent « l’expérience utilisateur ».

Les balises Header Tag sont numérotées de 1 à 6 : la balise H1 spécifie le titre le plus important et la balise H6 un titre le moins important.

Comment optimiser ses titres pour le référencement naturel ?

  • Une seule balise H1 par page comportant de 5 à 7 mots dont le mot clé principal, en introduction au contenu (Position haute dans la page).
  • Essayez d’inclure au moins deux H2 par page.
  • Il est préférable de suivre la hiérarchisation en positionnant un H1 puis un H2, puis un H3 …. pas directement un H5 par exemple.
  • Les balises Hn doivent être claires, courtes et concises tout en intégrant des mots-clés importants.

Partez du principe que tous les mots que vous utilisez dans vos titres seront considérés comme plus importants par Google pour le référencement naturel de votre site web.

Images

L’optimisation des images est un sujet à part entière, mais si vous utiliser des images dans vos contenus, ce qui est fortement recommandé, vous devez vous renseigner sur ce sujet.

Pour cela nous vous proposons un article complet, qui vous permettra d’être incollable sur le sujet : comment optimiser le référencement des images ?

Les choses à ne pas faire en rédaction SEO

Pour finir, vous trouverez ci-dessous les choses à ne surtout pas faire en rédaction SEO. Cela peut sembler logique, mais il est toujours bon de rappeler ces éléments de bon sens :

Ne pas plagier : les moteurs de recherche détestent la duplication de contenu. Plagier du contenu, c’est donc prendre le risque de se faire pénaliser et perdre des positions. Tous les contenus que vous rédigez doivent être unique.

Pas trop de liens externes : il est évidemment important de citer ses sources et de renvoyer vers des sites externes, mais cela doit être fait avec parcimonie, pour ne pas mettre vos utilisateurs, mais aussi pour un meilleur SEO.

Ne pas sur-optimiser : attention à ne pas vouloir trop en faire en plaçant votre mot clé principal trop de fois dans le contenu, au point où cela serait trop redondant. Ou de donner l’impression à vos utilisateurs que vos contenus n’ont qu’un objectif SEO.

Écrire un contenu qui n’apporte rien à l’utilisateur : cela rejoint en quelque sorte le point précédent. Votre contenu doit avoir été réfléchi pour l’utilisateur, il doit donc lui apporter quelque chose : que ce soit une réponse, des informations ou un service. Tous vos contenus ont un objectif clair.

Besoin d'aide pour définir votre stratégie éditoriale ?

Vous souhaitez en savoir plus et vous faire accompagner dans la rédaction pour votre site web ? Faites appel à SLAP digital !

Découvrez nos prestations

Téléchargez nos livres blancs

Découvrez nos livres blancs spécialisés sur les divers thèmes du marketing digital et téléchargez les gratuitement.

Nos livres blancs

Besoin d'un coup de main ?

Vous souhaitez nous faire part de vos projets ou de vos besoins d’accompagnement ?

N’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 01 85 08 03 49 ou à remplir le formulaire. Nous vous contacterons rapidement pour en savoir plus. Venez nous challenger, nous en ferons autant !

Contactez-nous

Merci, votre message a bien été envoyé !