team

Quid des millenials et génération Z et des réseaux sociaux

   

Quels sont les réseaux les plus plébiscités par les ados ? Et quels sont leurs comportements ? 

Les générations Y et Z sont aujourd'hui l'une des populations les plus connectée à internet et aux réseaux sociaux. Mais que sait-on vraiment de leurs comportements sur les réseaux sociaux et comment interagissent-ils avec les marques ? On vous explique tout. 

icon-2486501_1920.png

Quels réseaux sociaux pour les ados ? 

Les ados ont une claire préférence en ce qui concerne les réseaux sociaux :

  • Snapchat arrive loin devant, avec 76.7% d'inscrits,
  • Instagram suit avec 64% d'inscrits, et
  • Facebook est loin derrière avec 20 points de moins, soit 47% d'inscrits

Il est intéressant de noter que Snapchat a connu une croissance continue, détrônant tous les réseaux sociaux sur son passage. En 2015, elle était certes la seconde application la plus utilisée par les moins de 24 ans, mais bien loin derrière Facebook. Instagram était elle la cinquième application la plus utilisée par les moins de 24 ans. 

12245.jpg

snapchat-600x314.jpgSource

Snapchat et Instagram ont donc connu une très forte progression sur les dernières années. Au vu de celle-ci et de l'adoption de ces applications par les ados, il y a fort à penser qu'elles vont rester essentielles pour cette tranche d'âge. 

 Que cherchent-ils ? 

Les ados et moins de 24 ans ont rapidement classifié leur utilisation des réseaux sociaux. 

Snapchat est utilisé pour parler à ses amis, groupes d'amis, et raconter son quotidien, alors qu'Instagram sera destiné à un public beaucoup plus large, inconnu. Snapchat sera utilisée de façon ludique et décalée, grâce aux filtres, et à la disparition rapide des photos. Comme les destinataires sont des amis proches, les photos ne seront pas toujours à leurs avantages. Instagram, au contraire, étant accessible à tous, va mettre en avant des photos esthétiques. 

Résultats Google Recherche d'images correspondant à https___s-media-cache-ak0.pinimg.com_originals_07_49_6b_07496b5efbbc0b962d996f45bcb08ea4.jpg.png

Facebook est de moins en moins utilisé car considéré comme un réseau de vieux. Cependant, l'application Messenger reste particulièrement utilisée pour communiquer entre amis. 

Comment interagissent-ils avec les marques ? 

Les moins de 24 ans ne sont pas réticents à suivre des marques sur les réseaux sociaux, ils sont d'ailleurs deux fois plus enclins que les baby boomers à les suivre. Mais attention, ils sont également aussi prompts à les unfollower si la marque poste des contenus ennuyeux ou non pertinents. Pour attirer les générations Y et Z les marques doivent donc apporter un soin particulier à ses contenus et comprendre ce qu'attend sa communauté. 

Les ados et millenials aiment interagir avec les marques sur les réseaux sociaux et faire partie prenante de leur stratégie. Et certaines marques l'ont bien compris : Adidas a per exemple utilisé Snapchat pour faire colorier sa dernière collection. Les utilisateurs étaient ensuite invités à partager leur création avec un hashtag dédié, et 4 gagnants étaient sélectionnés pour découvrir Adidas. 3.9 millions de personnes ont vu leur campagne, et leur communauté Snapchat a augmenté de 220% (source). En utilisant un réseau destiné aux jeunes, et connu pour sa créativité, Adidas a tapé dans le mille. 

socialfeed.info-snap-it-design-it-wear-it-design-your-own-adidas-neo-collection.jpg

Les générations Y et Z aiment également partager leurs photos personnelles, et c'est quelque chose dont les marques doivent s'inspirer. Certaines marques ont compris qu'en partageant les photos d'utilisateurs, elles gagnent en engagement et en capital sympathie. C'est notamment le cas de NYX, marque de cosmétique qui a su rassembler une communauté très engagée sur Instagram. 

NYX Professional Makeup France (@nyxcosmetics_france) • Photos et vidéos Instagram.png

Comment réagissent-ils face à la publicité ? 

Les moins de 24 ans sont très peu sensibilisés à la publicité. Ils ne sont que 20% à utiliser un bloqueur de publicité et la majorité ne sait pas différencier une publication sponsorisée d'une naturelle. 

@spoonforkbacon • Photos et vidéos Instagram.png

Mais cela n'est pas qu'un signe d'ignorance. Ils savent que les blogueurs et YouTubeurs sont rémunérés pour présenter un produit. Mais cela ne leur pose pas de problème, et un blogueur rémunéré pour des posts ne perdra pas en crédibilité auprès d'eux, prouvant qu'ils se sont habitués à cette nouvelle façon de parler des marques. Il est également important de noter que les générations Y et Z n'hésitent pas à aller consulter des avis avant de passer à l'achat. Connectés, à l'aise sur les réseaux, ils ne prennent donc pas pour argent comptant les partenariats des influenceurs avec les marques. Celles-ci ne doivent pas oublier qu'une bonne réputation ne se joue pas uniquement sur les réseaux sociaux mais sur l'ensemble d'internet. 

 cta-contact-strategie-digitale

Agathe Visier

Picture of Agathe Visier
Agathe est experte en identification et relation avec les influenceurs. Au sein de SLAP digital, elle pilote le pôle e-RP et chapote la stratégie Social Media de nos clients. Tweets to survive :-)
Suivez Agathe Visier :

Derniers Articles

Comment mettre en place une stratégie Facebook efficace ?
Quelle stratégie mettre en place pour vos réseaux sociaux ?
Bien comprendre les communautés d'influenceurs !
Comment développer la notoriété de son entreprise ?
Quid des millenials et génération Z et des réseaux sociaux
Nouveau call-to-action

Nos derniers articles

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

En Savoir Plus